jeudi 13 juin 2013

Brut.


Haut les cœurs. On est encore là. On a encore des choses à vivre. On peut encore crier, pleurer. Mais, qu’est-ce que t’as à pleurer ? Oui c’est pas bien beau mais que veux-tu ? C’est comme ça la vie, c’est comme ça les faux coups de foudre. C’est presque plus douloureux de voir briser un rêve qui restait irréel. Alors oui c’est pas bien beau mais : Haut les cœurs. Tu sais tu vaux mieux que ça. Tu es honnête, les mots sont sensibles et tu le sais, toi. C’est pas tout de le savoir, faut y faire attention.
Alors moi j’ai peur, moi j’ai peur. J’ai peur de pas savoir faire face aux mots, doux ou violents je sais jamais comment réagir. C’est ça aussi vivre, c’est avoir peur.
C’est pas facile de changer, essaye de changer de petit-déjeuner. Une habitude ça te bouffe. Essaye d’expliquer ce que tu peux pas avoir. Essaye de dire ce que tu ne veux pas, ce dont tu rêves. Vole et roule les fenêtres ouvertes. Fais-toi gifler le visage par le vent chaud d’été. Seule. Seule tu l’es et ce soir tu le ressens encore plus fortement. Tu te rends pas compte mais  quand même t’aimes ça être seule. Au moins avec toi-même t’es pas mal jugé, c’pour ton bien au pire et tu peux rêver sans qu’on te pollue de pessimismes qui te rongent. Ment pas, arrête, la seule personne qui t’aimera sera toi. Donc essaye un peu de t’aimer avant d’aimer. Car si tu ne le fais pas, quand tu te retrouveras seule tu seras malheureuses comme jamais. La solitude s’accompagne mieux si tu aimes la seule compagnie que tu peux avoir. Oublie les autres, arrête de chercher, arrête de regarder ailleurs. Compte sur toi, le soir quand ça va pas. Reste avec toi et va fumer, va prendre l’air et te découvrir.
Formidable non ? Tu es sur que maintenant même seule tu ne seras pas laissé pour compte.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire