vendredi 19 septembre 2014

Confession.

J’ai besoin de te le dire, même si ce n’est plus pareil qu’avant, même si c’est quelque chose de différent et de pourtant constant, quelque chose qui est là, toujours présent mais qui ne m’empêche pas de vivre, qui ne m’empêche pas de rencontrer de nouvelles personnes, qui ne m’empêche pas d’aimer. J’ai besoin de te le dire, que je t’aime. Je peux vivre avec, car c’est ce que je fais, je peux te parler en sachant qu’il ne semble pas y avoir d’avenir pour nous deux, je peux être heureuse pour toi si tu es heureux dans ton couple, et je peux tout de même savoir que je t’aime et que c’est ainsi, ce n’est pas grave, j’en aimerais d’autres, mais toi pour le moment c’est particulier, tu es comme un fond sonore dans mon coeur, une mélodie qui ne me quitte pas même quand je l’oublie, et que je ne l’entend plus, que je ne l’écoute plus. Et tu vois, j’ai besoin de toi, car tu es spécial pour moi, et je voudrais qu’on puisse être heureux en se parlant comme avant, qu’on puisse rester en contact simplement sans devoir faire des choix qui ne convienne à aucun de nous. Maintenant tu n’as pas voulu m’expliquer, tu as fait le choix de ne plus me parler, ce que je respecte après tout car tu dois avoir de bonnes raisons pour en arriver jusque là. Sache juste que je t’attendrais toujours, que j’attendrais que tu en ai envie, que tu te sentes capable de me reparler. Je ne peux pas t’en vouloir même si je commence à être fatiguée de répéter toujours le même scénario et que je sois toujours plus ou moins à te supplier. Maintenant je laisse, de toute façon je n’ai aucun moyen de t’atteindre ou de faire quoi que ce soit de plus.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire