mercredi 5 août 2015

La valse interminable

Cet été j'ai fait beaucoup de choses, je n'ai pas trouvé de travail donc j'ai passé du temps chez moi à profiter de ne rien faire, j'ai vu des amis, je suis sortie et j'ai un peu bougé à droite à gauche.
A force de ne rien faire, on tourne en rond, à force d'avoir le temps de tout faire on ne fait pas grand chose. J'ai quand même réussie à reprendre la lecture, j'ai vraiment profité de mes amis en me créant vraiment beaucoup de souvenirs avec eux, j'ai recommencé un peu l'écriture... Mais rien n'est vraiment aboutis et au fur et à mesure que le temps est passé, suite à des discussions avec ma famille et des amis j'ai réalisé qu'il y avait un problème.
Je suis dans un flou total concernant ma vie. Je n'ai pas de but, je n'ai pas d'objectif, je n'ai rien à me rattacher de concret, je n'ai pas de projet qui me motive, je n'ai simplement aucune idée de ce que je veux faire de ma vie.
Je ne pense pas qu'on est obligé d'avoir un but clair et précis à long terme pour être bien dans sa vie, mais l'opposé n'aide en aucune façon à l'être en tout cas. Je suis un peu perdue en fait, un peu paumée dans mes choix, je n'ai jamais su en faire la faute à mon signe astrologique j'aime bien penser (je suis balance donc par évidence... ). De peur de ne pas faire les bons choix je n'en prends pas, ou alors ceux que je fais me permettent d'éviter d'en prendre des vraiment sérieux. Je choisis une filière assez générale, je prévois de faire une année à l'étranger avant mon master tout simplement pour reculer le moment où je devrais faire un choix... Mais au final ça m'obsède. A ne jamais prendre de décisions je ressasse sans cesse toutes les possibilités à m'en donner le tournis. Je tourne tourne valse dans ma vie sans jamais m'arrêter jusqu'à ce qu'un jour je sois obligée de tomber sur un choix par défaut. Je ne suis pas tranquille à fuir mes responsabilités, on a besoin de quelque chose de concret même d'un peu large mais d'une idée de voix à suivre, d'une idée qui nous guide dans notre futur. Mais alors, à quel moment on la trouve cette idée ? Comment on fait quand on n'a rien d'assez fort, rien d'assez sérieux ou réalisable à nos yeux pour en trouver une ? On fait comment pour se sentir bien à notre place quand on ne fait que poser la pointe des pieds dans chaque nouvelle chose ? A quel moment on arrive à se lancer la tête la première dans un projet de vie, d'avenir ?
Je suis naïve je le sais, j'espère trouver un travail qui m'épanouisse, un travail qui me permette de bien gagner ma vie, un travail qui m'offre une vie personnelle riche... Est-ce que je suis si naïve d'espérer avoir une belle vie et un bon travail qui me rende heureuse ? Est-ce que c'est si anormal ? Je ne sais pas car je ne sais pas grand chose au final, je ne fais que rêver et espérer sans jamais passer du côté concret des choses.
Mon moteur c'est la peur de l'échec, donc la solution c'est de ne rien tenter de trop ambitieux pour être sur de réussir et de ne pas être déçue n'est-ce pas ? Je suis logique non ? Mais à ce train là on n'arrive pas à se sentir bien car on met la barre en dessous, bien en dessous, de nos désirs et même de nos capacités.
C'est le flou, je tâtonne, je me perds car je suis incapable de savoir ce que je veux et à trop y penser ça me fait mal. Je valse parmi cette multitude de chemins qui s'offre à moi à l'orée de ma vie, je jongle sans jamais m'arrêter et je ne sais même pas ce que j'attends. J'ai mon âge comme atout, je peux encore un peu me tromper, je peux encore un peu rester perdue dans ce monde bien trop vaste, non ?

Je ne suis qu'une enfant après tout, qui ne veut pas s'arrêter de valser avec ses rêves naïfs.


3 commentaires :

  1. (c'est H Gray de l'Originale, bonjour o/)
    Je passe te faire un câlin et te dire que tes envies sont tout à fait logiques et légitimes. C'est normal.

    Et peut-être, à défaut de t'aider à sortir du doute, puis-je t'aider à relativiser :
    J'ai fais des études par défaut, parce qu'au bout d'un moment, il fallait bien choisir. J'ai aujourd'hui un boulot. C'est pas le job de mes rêves (mais je ne sais pas lequel c'est :p) mais ça va, c'est cool. A côté je lance plein de projets "perso", qui je l'espère, deviendront des projets "pro". Et je compte faire un tas de trucs, peut-être même reprendre mes études dans une branche très éloignée de ce que je fait l'an prochain. Le soucis c'est que j'ai toujours voulu faire plein de métier. Quand à l'école on me disait "choisi", j'en étais incapable, et à 25 ans, je ne sais toujours pas ce que je veux faire quand "je serai grand". J’accepte cette situation, c'est ce que je suis, peut-être n'arriverais-je jamais à trouver LE truc. C'est pas facile tous les jours, mais j'ai tout une vie pour faire tous LES trucs.
    Tout ça pour dire que tu as le temps. Ce n'est pas parce que tu fais un choix qu'il est définitif. On vit dans un monde qui bouge, une vie, dans l'ensemble, c'est long. Donc ne t'inquiète pas, lance toi dans quelque chose, si ça va pas, change dès que possible ^^

    Et quand tu dis que tu préfère ne pas trop essayer plutôt que d'échouer, je te file l'adage suivant :
    Essayer n'est pas gage de réussite. Mais personne n'a jamais réussi sans essayer.
    Je trouve que ça mets les choses dans une nouvelle perspective (j'ai aussi peur de l'échec).

    Bisoux Originaux sur toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ta réponse. Je suis encore en plein questionnements mais je me rassure petit à petit et même si j'ai des moments de lucidité où je pense exactement comme ce que tu viens de me dire il en vient d'autres où je remets tout en question et où j'ai l'impression de perdre pieds. Merci beaucoup en tout cas, câlins Originaux. ♥︎

      Supprimer
  2. Coucou! Ici Piouline, distributeuse de calins à ton service ;3 ♡

    Je me reconnais pas mal dans ce que tu écris, même si je n'ai que 17ans je devrais faire des choix à la fin de l'année et je suis un peu perdue. Contrairement à toi, quand j'étais petite et qu'on me demandait ce que je voulais faire plus tard je ne savais pas trop. J'ai eu une periode très influencée par les médias, notament par m6 et ses émissions du style "nouveau look pour une nouvelle vie" et "d&co", du coup je voulais etre styliste ou encore designer, mais je pense que ce n'était qu'une lubie d'accro à la télé xD

    Pour en revenir aux études, je suis actuellement dans une filière scientifique, qui ne m'interresse pas autant que je l'aurait pensé (je préfère clairement m'auto-documenter sur des sujets qui me parlent ). Dans mon lycée, on a que des bacs qui tournent autour de la S, du coup obligée d'en changer si je veux changer de filière, et comme ça ne m'arrange pas du tout et que je ne sais de toute façon pas quoi faire de ma vie bah, j'y reste, en me disant que ça ouvre pas mal de portes à la fin.
    En même temps, je suis un cursus de musique au conservatoire, mais comme je ne veux pas devenir prof se musique et que je ne suis pas assez bonne musicienne pour en faire mon métier, je ne suis pas encore sure de vouloir vivre de la musique (la musique, ce milieu impitoyable ou on se tire la bourre pour vivre avec un salaire misérable ).

    Du coup, je ne sais pas. Je vais sûrement tenter une licence en musicologie, mais je ne sais pas du tout ou ça va me mener. Je crois surtout que si je veux arriver à faire quelque chose dont je sois contente, il faut que j'arrive à établir des projets personnels et que j'ailles jusqu'au bout de mes envies, même si ces projets n'ont rien à voir avec mes études, je pense que c'est ce qui predominera sur ce que deviendra ma vie ^-^

    Bisous <3

    RépondreSupprimer